· 

Tout sur le Qi Gong des Cinq Animaux

Tout sur le Qi Gong des Cinq Animaux, ou presque !

Images des Cinq Animaux du Qigong du Dr Hua Tuo

Historique

Le Jeu des Cinq Animaux (Wu Qin Xi), ou Qi Gong des Cinq Animaux, fait partie des incontournables du qi gong moderne.

De nos jours, chaque école, chaque maître, possède sa ou ses propres versions de cette série. Il en est de même d’ailleurs avec toutes les anciennes séries, comme les Huit Pièces de Brocart (baduanjin), les Six Sons Thérapeutiques (liuzi fa), le Renouvellement des Tendons (yijinjing), etc.

 

C’est Hua Tuo (142-219[1]), un des médecins les plus célèbres dans le monde de la médecine chinoise qui aurait créé cette série d’exercices de santé il y a près de 2000 ans, à partir d’exercices préexistants[2]. Certains auteurs chinois historiques ainsi que des chercheurs modernes remettent en question les prouesses médicales[3] de Hua Tuo mais cela n’est pas notre sujet. À l’époque de Hua Tuo ce n’était pas le terme de qi gong qui était utilisé pour désigner les exercices de santé mais celui de Daoyin, qui peut se traduire par « guider et diriger [le qi ou énergie vitale] ».

 

Hua Tuo est très célèbre dans la culture chinoise à plusieurs titres : il a été un médecin renommé qui a soigné des personnages importants, le plus célèbre étant le seigneur de guerre Cao Cao (155-220) qui fut nommé empereur à titre posthume[4]. Huatuo aurait inventé une formule médicinale de narcolepsie à base de chanvre (Mafeisan) pour anesthésier des patients et procéder à des interventions chirurgicales[5].

 

Sa réputation de thérapeute hors pair fit que Cao Cao le nomma son médecin personnel, car il était le seul à pouvoir le soulager de ses céphalées par acupuncture. Toutefois Hua Tuo n’était pas intéressé par la vie à la cour et dès qu’il le pût, prétextant que sa femme restée loin de la cour était malade, il s’éloigna.

 

Le seigneur Cao Cao après avoir envoyé plusieurs lettres pour lui demander de revenir à la cour, et voyant que Hua Tuo ne revenait toujours pas, envoya des émissaires chargés de vérifier la maladie de la femme de Hua Tuo. Si celle-ci était vraiment malade ils devraient donner une récompense substantielle à Hua Tuo mais dans la négative ils devraient le ramener manu militari.

 

Et c’est ce qui se passa car Hua Tuo avait menti ! Cao Cao condamna alors Hua Tuo à mort, ne suivant pas en cela ses conseillers qui, insistant sur les talents exceptionnels de Hua Tuo suggéraient de lui pardonner et de le laisser vivre.

 

Dans sa geôle Hua Tuo écrivit un traité médical qui condensait tout son savoir et pourrait selon ses souhaits soulager les souffrances de nombreuses personnes après sa mort. Il donna le rouleau au geôlier mais celui-ci, craignant pour sa propre vie, refusa de le prendre et la femme du geôlier brûla le rouleau[6].

 

Peu de temps après Cao Cao regretta vivement d’avoir fait exécuter Hua Tuo car il souffrait toujours de céphalées que personne d’autre n’arrivait à soulager. Et quelques années plus tard il regretta encore plus l’absence de Hua Tuo car un de ses jeunes fils, qui s’avéra être un enfant surdoué, mourut de maladie à l’âge de douze ans [7]. Certains parleront de retour de karma !

 

Après sa mort, Hua Tuo a été divinisé par le taoïsme où il est devenu un des Dieux de la médecine et de nos jours il est toujours prié dans de nombreux temples à travers toute l’Asie.

 

Deux disciples de Hua Tuo, du nom de Wu Pu et Fan A, sont également passés à la postérité pour leurs talents de thérapeutes. Ils ont transmis l’enseignement de la série d’exercices des Cinq Animaux qui de génération en génération parviendra finalement jusqu’à nous.

 

C’est dans l’Histoire des Trois Royaumes, texte écrit au IIIème siècle, qu’est citée la série des Cinq Animaux dans la biographie de Hua Tuo :

 

« Hua Tua a développé une série d’exercices appelée Wu Qin Xi désignant les exercices des cinq animaux (tigre, cerf, ours, singe et oiseau), en tant que mouvement respiratoires destinés à conduire le qi, aidant à guérir des maladies et à renforcer les pieds pour la marche[8]. »

 

On trouve aussi mention du Jeu des Cinq Animaux dans un texte compilé au Vème siècle et qui reproduit un dialogue de Hua Tuo avec son disciple Wu Pu [9].

 

« Le corps humain a besoin d’exercice physique et de mouvement mais pas en excès. Le mouvement aide la digestion et active la circulation du sang. Ainsi il peut prévenir les maladies, tout comme la charnière d’une porte qui ne rouille pas. Les immortels des anciens temps pratiquaient ‘l’ours qui se suspend’ et ‘tourner la tête comme un hibou’ pour étirer et détendre la taille, le corps et les articulations à la recherche de la longévité. J’ai une méthode que j’a nommé le Jeu des Cinq Animaux, basée sur le tigre, le cerf, l’ours, le singe et l’oiseau. Cette pratique soigne les maladies, bénéficie aux membres et fait circuler le qi. Quand on tombe malade, choisir le mouvement d’un animal à pratiquer. Une légère transpiration apporte un teint frais, un corps souple et un bon appétit. » Wu Pu pratiqua cette routine et il garda des yeux vifs et une ouïe fine ainsi que toutes ces dents jusqu’en ses quatre-vingt-dix ans. »[10]

 

Le Jeu des Cinq Animaux est cité dans de nombreux autres textes chinois que je ne mentionne pas ici mais que le lecteur passionné pourra retrouver dans les ouvrages cités en bibliographie[11].

 



[1]. On trouve aussi les dates suivantes : 110-207.

[2]. Cités dans le Zhuangzi (ou Tchouang-tseu), dans le Huainanzi et dessinés pour partie déjà dans la bannière de soie de Mawangdui. Voir Chinese Qigong Forms, p.15 et suivantes (conf. Bibliographie).

[3]. Voir à ce propos https://fr.wikipedia.org/wiki/Hua_Tuo.

[4]. Empereur Wu de Wei. Cao Cao, premier ministre du dernier empereur des Han, fut un redoutable chef de guerre particulièrement impitoyable, ainsi qu’un écrivain et poète renommé.

[5] On lui attribue aussi la pérennité de certaines techniques acupuncturales et un méridien paravertébral porte même son nom.

[6]. Seules quelques pages ont pu être sauvées du feu.

[7]. Selon les textes, ce jeune garçon surdoué nommé Cao Chong aurait découvert un procédé relevant des principes d’Archimède. Voir  Wikipedia en anglais.

[8]. Wu Qin Xi, p. 3 (conf. Bibliographie).

[9]. Le Livre des Han Postérieurs ou Hu Han shu : https://en.wikipedia.org/wiki/Book_of_the_Later_Han.

[10]. Traduction personnelle. Chinese medical qigong, p.174 (conf. Bibliographie).

[11]. Voir Le Jeu des Cinq Animaux, p.191.


Formes modernes

Images de la série des cinq animaux créée par la fédération chinoise de qigong de santé.

De très nombreuses formes ont été créées au vingtième siècle à partir de séries préexistantes ou créées par des spécialistes du qi gong[1].

 

L’une des dernières versions du Jeu des Cinq Animaux et néanmoins parmi les plus connues, est celle créée au début des années 2000 par la Fédération Chinoise de Qigong[2] de Santé qui l’enseigne à travers le monde lors de ses stages et colloques. Cette forme comprend dix mouvements, à savoir deux par animal. Des vidéos de cette forme sont aisément accessibles sur YouTube[3].

 



[1]. Conf. Bibliographie.

[2]. Qui écrit toujours « qigong » en un seul mot contrairement à plusieurs fédérations françaises qui l’écrivent en deux « qi gong ».


Indications de chaque mouvement selon la médecine chinoise

Devant la multiplicité des formes existantes, je me suis limité aux descriptions et indications[1] données par trois sources principales :

 

-          Le Dr Jian Liujun de l’Institut du Quimétao à Paris[2],

-          Par la Fédération du Qigong de Santé de Chine,

-          Et dans les livres anglais et études scientifiques cités plus bas en bibliographie.

 

L’ordre des techniques elles-mêmes varie d’un auteur à l’autre, en fonction des références historiques prises comme point de création de la série en question ou, par respect d’une transmission reçue d’un maître.

 

Ainsi, la fédération de qigong de santé de Chine fait-elle démarrer sa série par le Tigre[3] alors que le Dr Jian commence par l’Ours. Mais le principal est que l’on retrouve nos cinq animaux !

 



[1] Attention : les références médicales données dans cet article sont celles extraites de textes chinois. Les personnes malades doivent impérativement consulter un médecin et si elles désirent pratiquer ces exercices il leur est conseillé de suivre les conseils d’un professeur de qigong compétent en Médecine Traditionnelle Chinoise.

[2]. Et dont je suis l’élève depuis son arrivée en France au tout début des années 1990.

[3]. Suivant en cela l’ordre donné dans la Biographie de Hua Tuo citée plus haut.


1.      L’Ours

Qigong des cinq animaux: image de deux oursons jouant debout.

Indications données pour l’exercice de l’ours :

 

-          Calme le Qi du Foie,


-          Renforce Foie, Rate/Estomac, Reins,


-          Favorise les mouvements des membres et des articulations,


-          Stagnation du Qi par vide de Rate,


-          Gastrite chronique,


-          HTA,


-          Ulcère peptique,


-          Constipation,


-          Gastroptôse,


-          Douleurs lombaires dues à un vide de reins.

 


2.      Le Tigre

Qigong des cinq animaux: image du tigre dans la jungle.

Indications données pour l’exercice du tigre :

 

-          Renforce les trois trésors (shen, qi, jing), les os, les tendons et les moëlles, les reins et la taille.

 

-          Renforce le Qi du Poumon,

 

-          Régule le système nerveux central,

 

-          Dépression,

 

-          Bronchite.


3.      Le Cerf

Qigong des cinq animaux: le cerf courant dans une prairie.

Indications données pour l’exercice du cerf :

 

-          Étire et mobilise la colonne vertébrale,

 

-          Étire les tendons,

 

-          Désobstrue les méridiens et vaisseaux collatéraux,

 

-          Ouvre le vaisseau gouverneur (dumai),

 

-          Masse les viscères ce qui renforce le Qi de l’Estomac, favorisant le péristaltisme gastro-intestinal,

 

-          Diarrhée chronique,

 

-          Constipation,

 

-          Maladies de la prostate,

 

-          Cardiopathies,

 

-          Bronchite chronique.


4.      Le Singe

Qigong des cinq animaux: le singe qui nous regarde tendrement.

Indications données pour l’exercice du singe :

 

-          Absorbe et protège le Qi du Rein,

 

-          Active le Qi et le sang,

 

-          Améliore les mouvements articulaires,

 

-          Régule et favorise les fonctions du système nerveux,

 

-          Dépression,

 

-          Diarrhée,

 

-          Constipation,

 

-          Arthrite. 


5.      L’Oiseau

Qigong des cinq animaux: deux grues paradent dans la neige.

Indications données pour l’exercice de l’oiseau[1] :

 

-          Calme le Qi du Foie,

 

-          Nourrit le sang,

 

-          Soutient le Qi clair et élimine le Qi trouble,

 

-          Régule le Cœur, les Poumons, la Rate et l’Estomac,

 

-          HTA,

 

-          Diabète,

 

-          Dépression,

 

-          Anxiété,

 

-          Cholécystite.



[1]. Certains auteurs parlent d’exercice de la Grue, de l’Oie… mais il semblerait bien que les plus anciens textes ne parlent que du terme générique d’Oiseau. On peut toutefois se visualiser sous la forme d’une grue, d’une oie, ou d’un autre oiseau de son choix.


Dans les hôpitaux chinois cette série de qigong est communément conseillée en phase de convalescence pour les patients souffrant de :

 

-          Hémiplégie,

 

-          Paraplégie,

 

-          Arthralgie,

 

-          Ostéoporose,

 

-          Maladie de Parkinson,

 

-          Etc.


Intention de pratique

Il est très important dans cette série de se visualiser sous la forme de l’animal choisi et d’en ressentir les caractéristiques (lourdeur, souplesse, agilité, force, etc.).

 

On peut aussi imaginer chaque animal dans diverses situations, ce qui va produire des énergies et donc des interprétations très différentes.

 

Exemples :

 

-          L’animal qui joue, qui court, qui saute, qui vole (pour l’oiseau), qui chasse, etc.


Le Qigong Spontané des Cinq Animaux

Une forme dite « spontanée » du qigong des cinq animaux[1] a été très en vogue en Chine dans les années 1980, notamment la forme de Liang Shifeng et de son élève Hu Yaozhen[2]. Puis à la fin de cette même décennie, cette pratique jugée dangereuse par les autorités chinoises, a été interdite[3].

 

Pour avoir abondamment pratiqué cette technique spontanée au début des années 1990, et l’avoir aussi enseignée pendant des années, je peux témoigner que cette pratique n’est pas du tout dangereuse, à condition toutefois d’être enseignée correctement par un professeur compétent.

De plus comme le dit un adage :

 

« Le qigong est bon pour tout le monde, mais tous les qigong ne sont pas bons pour tout le monde ! »

 

Les qigong spontanés, car il en existe de nombreuses formes, ne sont pas à pratiquer par tout le monde.

 

On peut trouver une description très complète du mécanisme de déclenchement du qigong spontané des cinq animaux dans le livre du Dr Jian Liujun cité en bibliographie.

Je déconseille toutefois formellement aux lecteurs d’essayer tout seuls. Cette technique, je le répète, doit être enseignée par un professeur chevronné et tout le monde ne peut pas faire du qigong spontané. La méthode du qigong spontané de Hu Yaozhen est également présentée dans le livre Le Jeu des Cinq Animaux [4].

 



[1]. Ou « zifa donggong wuqinzi » en chinois.

[2]. Conf. Bibliographie.

[3]. Ainsi que l’ensemble des techniques de qigong suite à la répression féroce qui a clôturé la période de « fièvre de qigong ». Voir le livre de David A. Palmer en bibliographie.

[4]. P.115 et suivantes (conf. Bibliographie).


Quelle forme des Cinq Animaux pratiquer ?

À chaque fois que l’on me pose la question je réponds : « Celle que vous voulez » !

 

Désolé si ce n’est pas très satisfaisant comme réponse mais c’est vraiment mon avis. Il existe tellement de variantes que mon conseil, valable également pour toutes les séries, est d’apprendre plusieurs séries et de pratiquer celle que vous préférez.

 

Ne pratiquez pas avec votre cerveau logique mais avec votre corps, avec votre ressenti.

 

Ne vous dites pas par exemple « Ah oui mais tout de même, la série de Qigong de Santé est plus scientifique donc meilleure que les autres ». Ou bien « cette forme est meilleure car taoïste, issue de tel monastère »… C’est du blabla tout ça !

 

Non, toutes les séries sont intéressantes, il y en a juste une qui est meilleure pour vous à une période donnée de votre vie.

 

Et n’essayez pas non plus d’en apprendre dix différentes, cela ne sert à rien. Deux ou trois versions suffisent bien. Commencez déjà par une seule ! Puis pratiquez la tous les jours durant plusieurs semaines et notez, dans un calepin ou un fichier sur votre ordinateur, comme vous préférez, les effets que vous observez sur votre forme générale, votre santé, votre humeur, etc.

 

Vous remarquerez probablement, comme cela m’est arrivé, qu’après quelques mois vous n’avez plus envie de pratiquer telle ou telle série. Comme si le corps était rassasié après avoir fait des excès alimentaires ! C’est un processus énergétique normal.

 

À l’inverse, et cela m’est arrivé aussi, une série que vous n’aimiez pas, va soudain vous apparaitre comme attirante, plaisante, enrichissante. C’est aussi un processus normal dans la pratique.

 

Écoutez votre corps et votre intuition !

 

Mais ne tombez pas dans le travers opposé qui consiste à ne fonctionner qu’à l’intuition et à changer sans cesse de technique. Ou encore pire, de réinterpréter les techniques à votre sauce et de les déformer complètement.

J’ai connu beaucoup d’élèves dans la mouvance New Age qui pratiquaient de la sorte. Au final ils ne progressaient jamais car leurs techniques étaient au mieux approximatives et au pire complètement fausses…

 

Témoignage : Il y a quelques années j’ai eu en cours un élève qui pratiquait le qigong pour la première fois et à qui je venais de montrer une technique. Je tourne le dos pour regarder un autre élève et lorsque je le regarde à nouveau, il était en train de faire autre chose. Je corrige son mouvement puis repars vers d’autres élèves. Je repasse le voir quelques minutes plus tard et il était encore entrain de faire autre chose… Je lui dis « le mouvement que je t’ai montré ce n’est pas vraiment ça » et il me répond « oui, mais là je sens l’énergie et je me laisse porter par elle » …

 

Ces séries ont été créés par des experts dans un objectif précis : stimuler telle partie du corps (articulations, muscles, tendons, organes), tels méridiens, tels points d’acupuncture, calmer l’esprit (shen), etc.

 

Donc en les déformant on ne peut pas en obtenir pleinement les bienfaits.

 

Ou alors on fait de l’expression corporelle, ce qui est très bien aussi, mais ce n’est pas du qi gong !


Conclusion

Pratiquez la série du Jeu des Cinq Animaux de votre choix, mais pratiquez !

 

La sédentarité creuse le lit de nombreuses pathologies, les études scientifiques le prouvent abondamment.

 

Le stress est également cause de multiples maladies.

 

Si vous ajoutez la sédentarité au stress et à la malbouffe vous avez les trois poisons majeurs pour l’apparition des fameuses maladies de civilisation !

 

 

Or, le Qi Gong fait bouger le corps en douceur mais dans son ensemble et il calme l’esprit en profondeur. Et si vous mangez des aliments frais, non transformés et variés, alors vous avez toutes les chances de battre le record de Wu Pu ! En tout cas c’est ce que je vous souhaite.

Questions

1-      Pratiquez-vous déjà une forme de Jeu des Cinq Animaux ? Si oui : laquelle ? Quel est votre animal préféré ? Pourquoi ?

 

2-      Seriez-vous intéressé par un stage de découverte de Qigong des Cinq Animaux ?

 

Merci d'ajouter vos commentaires en bas de cet article.

 

 

Philippe Aspe

Philippe Aspe pratiquant une forme traditionnelle du qigong de l'ours.

Bibliographie

En français :

-          Le jeu des cinq animaux, Méthode de santé créée par Hua Tuo le saint médecin de l’antiquité chinoise ; Jiao Guorui, Dai Yetao, Hu Yaozhen, éditions Chariot d’Or, Escalquens, 2006.

-          Dao de l’Harmonie, Quintessence du Qi Gong, Dr Jian Liujun, éditions Quimétao, Paris, 2014 (vendu directement par l'Institut du Quimetao).

-          La Moëlle du Phénix Rouge, Catherine Despeux, éditions Trédaniel, Paris, 1988.

-          Les Racines du Chi-Kung, Dr Yang Jwing-Ming, Budo éditions, Noisy sur école, 2008.

-          Le qigong pour la santé, Wu Qin Xi, éditions en langues étrangères, Beijing, 2012.

-          La fièvre du Qigong, Guérison, religion et politique en Chine, 1949-1999, David A. Palmer, École des Hautes Études en Sciences Sociales, 2005.

-          Tchouang-tseu, Œuvre Complète, traduction de Liou Kia-hway, éditions Gallimard, 1985.

Couverture du livre "Dao de l'harmonie" du Dr Jian Liujun.

En anglais :

-          Chinese Medical Qigong, Tianjun Liu, Singing Dragon, London and Philadelphia, 2013.

-          An illustrated handbook of Chinese Qigong Forms from the ancient texts, compiled by Li Jingwei and Zhu Jianping, Singing Dragon, London, 2014.

-          Theoretical Training Course in Health Qigong, Foreign Language Press, Beijing, 2015.

-          Life Cultivation and Rehabilitation of Traditional Chinese Medicine, Shanghai Xinhua Printing Works, 2003.

Études scientifiques :

-          Beneficial Effects of Qigong Wuqinxi in the Improvement of Health Condition, Prevention, and Treatment of Chronic Diseases: Evidence from a Systematic Review, Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, vol. 2018, Article ID 3235950, 40 pages, 2018[1]

-          Wuqinxi Exercise Improves Hand Dexterity in Patients with Parkinson’s Disease, Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, vol. 2020, Article ID 8352176, 9 pages, 2020[2]

-          Effects of Wuqinxi in the Patients with Chronic Low Back Pain: A Randomized Controlled Trial", Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, vol. 2020, Article ID 1428246, 12 pages, 2020[3]

 



[1]. https://doi.org/10.1155/2018/3235950.

[2]. https://doi.org/10.1155/2020/8352176.

[3]. https://doi.org/10.1155/2020/1428246.


Nos autres articles sur des séries de qigong et leurs bienfaits


Commentaires: 6
  • #6

    yvelise (mercredi, 06 janvier 2021 16:26)

    merci de tes messages! en esperant pouvoir participer au prochain stage d été en aout en Cotes d'armor merci d 'avance pour m 'informer bises Yvelise

  • #5

    Florence (samedi, 02 janvier 2021 19:18)

    Cet article me rend impatiente à l'idée de découvrir cette série lors d'un de nos prochains stages. merci !

  • #4

    Franck (samedi, 02 janvier 2021 15:40)

    Merci Philippe pour cet article très didactique et attrayant qui donne envie de pratiquer la série. Un petit tours sur YouTube confirme en effet la diversité des variantes, de leurs mouvements harmonieux parfois d'une grande maîtrise et convainc de la nécessité de n'en choisir que quelques unes... J'ai hâte de l'aborder avec l'école, pour qu'elle nous apporte un supplément d'énergie et de quiétude pour cette nouvelle année.

  • #3

    Fleur (vendredi, 01 janvier 2021 23:26)

    Merci pour cet article, c’est une série que j’ai beaucoup aimé apprendre pendant la formation. Bonne année à tous

  • #2

    Van ryssel Christiane (vendredi, 01 janvier 2021)

    J’ai pratiqué les cinq animaux mais pas assez longtemps pour en ressentir les bienfaits. J’attends de les revoir avec Viktorija. Merci pour toutes ces informations.
    Bonne et meilleure année 2021, santé, sérénité. Mon souhait est de pouvoir reprendre nos cours en présentiel. Bon QI

  • #1

    Domingo (vendredi, 01 janvier 2021 11:18)

    Merci pour cet article. C est une serie que j aime beaucoup et pratique régulièrement.
    Bonne année à tout le monde.

Créez gratuitement un site web pro avec Jimdo :