Vidéos de Qigong de Santé


Instagram

- Daoyin yangshenggong shi er fa

Cette série de douze (shi er) mouvements a été créée par le Professeur Zhang Guangde. Cette série, simple à apprendre, suit les principes théoriques de la médecine chinoise. Elle agit sur les organes et les méridiens, calme l'esprit et renforce tout le corps.

 

Le DAOYIN YANGSHENG GONG est une méthode traditionnelle de gymnastique de la santé créée par l’université des Sports de Pékin. Le DAOYIN YANGSHENG GONG du Qiqong de la Santé est une compilation en 12 mouvements de plus de 50 différents DAOYIN mis au point par le professeur Zhang Guang De.  C’est un DAOYIN qui a pour but de renforcer la circulation à travers les méridiens ZANG et FU (les méridiens des 5 organes et des 6 viscères) afin guérir  le corps s’il est malade et de le prémunir contre la maladie s’il ne l’est pas.

 

Principes généraux :

 

La méthode de DAOYIN YANGSHENG GONG SHI ER FA est non seulement remplie d’allusions à la culture chinoise, mais c’est également une méthode simple et facile à apprendre.  Elle convient à de nombreuses personnes. En pratiquant longuement on constate une amélioration :

- des facultés cardio et pulmonaires,

- des facultés  physiologiques du corps : flexibilité, souplesse, équilibre, coordination et

- les facultés d’autorégulation du système nerveux.


Les Huit Pièces de Brocart (Ba Duan Jin / baduanjin)

Les Huit Pièces de Brocart (Baduan jin) est une série de huit mouvements très simples mais puissants qui renforcent tout le corps.

 

Le "Ba Duan Jin" ou "Huit exercices pour entretenir la santé" date de la dynastie Song (960 – 1279). Ces exercices étaient pratiqués en position debout ou assise (Li Siju , intendant de l'empereur en l'an 1117, se relevait à minuit pour les pratiquer assis.) se sont développés de manière populaire entre 1640 et 1911.

La "Chinese Health Qigong Association"  a réalisé une synthèse de ces diverses méthodes en y ajoutant des mouvements de préparation et de clôture, les rendant ainsi plus complets, standards et rationnels.

Des essais conduits sur plusieurs années par cette association ont montré que la pratique régulière des Ba Duan Jin améliorait le fonctionnement du système respiratoire, la force des membres ainsi que la souplesse des articulations.

Elle entretient aussi l'équilibre général ainsi que le système cardio-vasculaire.

Principes généraux :

Les mouvements, exécutés à partir d'une position bien équilibrée, doivent être doux, lents, réguliers et harmonieux. Le déplacement des membres doit être continu.

La force n'est utilisée que pendant de courts instants lors des changements de mouvements.

Le reste est exécuté en relaxation grâce à l'inertie qui aide au maintien de l'équilibre Yin-Yang.

 


Mawangdui

Le « Ma Wang Dui Dao Yin Shu » est une technique mise au point par l’Association de la « Health Qi Gong of China », elle est basée sur les dessins de « Dao Yin Tu ». Ses caractéristiques sont les suivantes : à l’aide de mouvements amples d’ouverture, fermeture, montée et descente des membres et du corps, il s’agit de mobiliser les articulations, prolonger les tendons et renforcer les os. Cela demande une respiration naturelle, une conduite du Qi par les mouvements du corps et sa direction par la pensée. Les mouvements doivent être souples et lents, arrondis, la forme et la pensée, le corps et le cœur étant bien harmonisés.

La pratique de cette technique est adaptée à tous et ce en conformité avec le rythme de la vie moderne. Elle convient aussi bien aux personnes qui débutent dans le Qi Gong qu’aux personnes qui le pratiquent déjà de manière régulière.

 

Le mot « Dao Yin » (conduire, tirer) se trouve pour la première fois dans le livre de « Zhuang Zi », daté de plus de 2000 ans. Il veut dire « conduire l’énergie pour l’harmoniser, tirer le corps pour l’assouplir ». Ultérieurement, y furent inclues de nombreuses méthodes pour l’amélioration de la santé et la longévité.

En 1973, dans un tombeau antique découvert à Ma Wang Dui, situé à Changsha, province de Hunan, ont été trouvées des tableaux de peintures sur soie, représentant des dessins de « Dao Yin » ; après leur restauration, ils ont été nommés « Dao Yin Tu » (Plan de Dao Yin).


Yijinjing

Le « Yi Jin Jing » (traduit par Renouvellement des Tendons) est une technique traditionnelle qui date des époques Nanbeichao (420-581).

Elle a pour but d’assouplir les tendons et les muscles, de renforcer les ligaments et les os, d’où l’origine de son nom. Cette Musculation Chinoise, augmente la force, change la qualité des muscles sans modifier leur volume, servant ainsi de base aux arts martiaux. Elle favorise la circulation du sang et de l’énergie ainsi que l'harmonisation des fonctions des organes.

Elle exerce une influence réelle sur la prévention et l’amélioration de maladies chroniques telles que neurasthénie, gastrite aiguë ou chronique, maladie des systèmes respiratoire et cardiovasculaire, atrophie musculaire des personnes âgées, pathologie des vertèbres etc.

Les mouvements qui font plier, étendre, pencher, pivoter, contracter et relâcher le corps, exigent de bien se concentrer intérieurement, de respirer profondément ; la force étant toute entière dans les bras. Une pratique régulière permet d’obtenir de bons résultats.


- Dawu :

La "Grande Danse" ou Dawu est une série de huit mouvements inspirée des célèbres dessins de Mawangdui. Cette série travaille particulièrement au niveau de la colonne vertébrale en alternant étirements et relâchement musculaire.

 

La pratique du DA WU (la grande danse) remonte à la dynastie TANG YAO c’est-à-dire 2000 avant JC. Il s’agit d’une méthode de préservation de la santé qui fluidifie la circulation du Qi et du sang à travers les articulations et améliore la circulation à travers tous les méridiens du corps.

La "Chinese Health Qigong Association" a fait appel au professeur Lei Bin afin d’actualiser cette ancienne méthode.

Le DA WU a été recréé sur base de textes anciens et agit sur les mouvements ascendants et descendants du corps ainsi que sur les mouvements d’ouverture et de fermeture. Durant les exercices on synchronise les mouvements avec la respiration et le mental afin de réguler les organes, de fluidifier les méridiens et de nourrir le qi et le sang. Ainsi ce qigong est curatif et préventif et permet de préserver la santé.

 

Principes généraux :

Dans la pratique du Qigong de DA WU c’est l’esprit qui guide les positions de danse et ce sont les positions de danse qui vont modeler la physionomie de la personne. Les exercices sont simples et gracieux, doux et fluides, coordonnés avec le mental et le Qi. Ce Qigong est facile et convient à un grand nombre de personnes. Ceux qui le pratiquent longuement ressentent une diminution des courbatures dans les membres supérieurs, une augmentation de la souplesse, de l’équilibre et des fonctions cardio-vasculaires. La pratique de ce Qigong chasse les mauvaises idées et les pensées négatives, ainsi que la peur, la colère et la dépression et renforce la sensation de bonheur.



Contactez-nous :

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.