MTC et OMS : une terminologie internationale

QIGONG et Organisation Mondiale de la Santé

Publication d'une terminologie internationale sur la MTC


La médecine traditionnelle chinoise est l’une des ressources de santé les plus populairement appliquées à travers le monde.

 

Poussée par les demandes nationales et internationales, l’OMS[1] élabore des documents d’analyse comparative pour la formation et la pratique de la médecine traditionnelle chinoise. Il était devenu urgent d’élaborer des terminologies standard pour soutenir l’élaboration et l’utilisation de ces documents d’analyse comparative ainsi que d’autres documents techniques de médecine traditionnelle chinoise.

 

En établissant des normes et des standards connexes, ce document aide à résoudre les problèmes liés à la terminologie de la médecine traditionnelle chinoise.

 

Il offre un outil essentiel pour les professionnels de la médecine traditionnelle chinoise, les décideurs, les agents de santé et le grand public pour utiliser les mêmes concepts, la même compréhension et les mêmes définitions dans les communications, les services de soins de santé et les dossiers médicaux, ainsi que dans les ressources techniques et de formation connexes.

(Traduction personnelle)

 



[1] Organisation Mondiale de la Santé.


La 1ère partie de ce document est consacrée à la présentation des bases théoriques de la MTC[1]

Ce document a été publié en mars 2022 par l’OMS, sa 1ère partie est consacré à la présentation des bases théoriques de la MTC :

 

-          Yin Yang,

-          Cinq éléments (wuxing),

-          Organes (zang),

-          Essence, qi, sang, fluides organiques,

-          Étiologie,

-          Pathogénie,

-          Yang Sheng et prévention,

-          Cinq mouvements et six qi,

-          Autres.

 



[1] Médecine traditionnelle chinoise.


La 2ème partie est axée sur les terminologies du diagnostic, les syndromes et les constitutions :

-          Concepts et principes de diagnostic,

-          Les quatre méthodes de diagnostic,

-          Différenciation par la classification en syndromes,

-          Les syndromes,

-          Désordres,

 

 

 

-          Classification des constitutions

o   Personnalité Taiyang, Shaoyang, Taiyin, Shaoyin,

o   Personnalité harmonisée Yin Yang,

 

o   Personnalités Bois, Feu, Métal, Terre, Eau.


La 3ème et dernière partie aborde les principes de traitement, les méthodes et thérapies.

 

-          Principes de traitement,

-          Méthodes de traitement,

-          Traitement selon la médecine traditionnelle chinoise,

-          Méthodes de Yang Sheng,

-          Acupuncture et Moxibustion (incluant ventouses et Guasha),

-          Tuina,

-          Daoyin/qigong,

-          Taiji,

-          Thérapies mentales et émotionnelles,

-          Autres.

 

 

Références.


Précisions

 

-          Ce document de plus de 450 pages est en téléchargement gratuit via ce lien ou en cliquant sur la photo.

 

 

-          Les mots surlignés sont en relation avec notre univers de pratique quotidien et avec toutes les activités de notre association : Daoyin, Qigong, Taiji, et aussi le Yang Sheng auxquelles ces trois méthodes de santé appartiennent.


Ce n’est pas la 1ère fois que l’OMS publie un document sur la Médecine traditionnelle chinoise.

 

On a ainsi eu en 2013 la publication d’un document intitulé, « Stratégie pour la médecine traditionnelle : 2014-2023 ». Ce document très intéressant citait diverses médecines traditionnelles dont la médecine traditionnelle chinoise.

 

Un nouveau document devrait, je l’espère, paraitre prochainement pour mettre à jour les objectifs de l’OMS sur ce sujet passionnant. Le PDF de ce texte est également en téléchargement libre sur cette page de notre site.

 

 

En juin 2021 l’OMS a également publié une mise à jour d’un document consacré aux « Normes de bonne pratique en acupuncture ». Document téléchargeable sur cette même page.


Conclusion

Ces documents sont précieux car ils montrent la reconnaissance par l’OMS des thérapies traditionnelles.

 

Ces documents seront aussi d’une aide non négligeable dans les travaux de recherches universitaires, et l’écriture de livres et articles pour populariser et faire reconnaitre par les autorités de chaque pays ces techniques de santé complémentaires.

 

Merci de me faire part en Commentaires ou via le formulaire ci-dessous de vos réflexions sur ce sujet.

 

 

Philippe Aspe (philippeaspe@live.fr) 


Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Créez gratuitement un site web pro avec Jimdo :